Guzmania - Bromeliaceae - Culture et entretien des plantes Guzmania

Guzmania - Bromeliaceae - Culture et entretien des plantes Guzmania

COMMENT CULTIVER ET ENTRETENIR NOS PLANTES

GUZMANIA

Ce sont de splendides plantes appartenant à la grande famille des Bromeliaceaetrès appréciées pour leurs feuilles longues, rigides et arquées d'une couleur verte intense, plus ou moins tachetées ou panachées et pour leurs inflorescences, très spectaculaires chez différentes espèces.

CLASSIFICATION BOTANIQUE

Royaume

:

Plantae

Clado

: Angiospermes

Clado

: Monocotylédones

Clado

: Commélinoïdes

Commande

:

Poales

Famille

:

Bromeliaceae

Gentil

:

Guzmania

Espèce

: voir le paragraphe "Principales espèces"

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

Le genre Guzmania regroupe les plantes appartenant aux grands Famille de Bromeliaceae,originaire des régions du sud-ouest de l'Amérique du Sud et des Antilles.

Ce sont pour la plupart des plantes épiphytes à feuilles persistantes mais on trouve également des espèces terrestres, caractérisées par de longues feuilles rigides et arquées d'une couleur verte intense, qui peuvent être plus ou moins panachées ou striées selon les espèces, avec des bords lisses. Il n'atteint pas de grandes dimensions, ne dépassant pas un mètre de hauteur.

La particularité, comme dans la plupart des Bromeliaceae, sont les feuilles disposées en rosette agrandie dans la partie centrale pour former une sorte deCoupe dans lequel dans la nature sont collectés l'eau de pluie et une flore et une faune souvent abondantes, constituées de résidus végétaux et animaux qui, avec la décomposition, libèrent les nutriments absorbés par la plante, à travers la partie basale des feuilles, constituant une excellente source de nourriture.

ESPÈCES PRINCIPALES

Le genre regroupe environ 120 espèces (le nombre d'espèces est très controversé, plusieurs botanistes affirment qu'elles sont considérablement plus élevées) parmi lesquelles on se souvient:

GUZMANIA LINGULATA

G. lingulata il a des fleurs blanc-jaune, enfoncées à l'intérieur de la rosette de feuilles entourées de bractées rouges. C'est une espèce pratiquement dépourvue de tige qui ne dépasse pas 30 cm de hauteur. Les feuilles sont lancéolées, arquées d'un beau vert métallique.

Il existe de nombreux cultivars parmi lesquels on se souvient: G. lingulata »Concolor, qui forme des rosettes denses de 25 à 50 cm de diamètre; là G. lingulata 'Lingulata' ou 'Splendens' avec des feuilles avec des bandes longitudinales rouge-violet.

GUZMANIA CONIFERA

G. conifère c'est une plante qui atteint jusqu'à un mètre de hauteur avec des feuilles longues, étroites et rigides. Il produit de grandes inflorescences à la fin de l'été avec des bractées rouge vif avec des pointes oranges.

GUZMANIA LINDENII

le G. lindenii ce sont pour la plupart des espèces épiphytes caractérisées par des fleurs blanches et des feuilles diversement marbrées.

GUZMANIA ZAHNII

G. zahnii est un magnifique représentant de cette famille et atteint 60 cm de hauteur. Il forme la rosette classique de feuilles qui en son centre prend une couleur rouge cuivrée tandis que les bractées, pour protéger les fleurs, sont de couleur rougeâtre et les fleurs sont blanches ou jaunes. Les feuilles sont fines et très longues de couleur verte avec des stries de différentes couleurs selon la variété. C'est une espèce épiphyte.

GUZMANIA MONOSTACHYA (GUZMANIA TRICOLOR)

G. monostachya ou alors G. tricolor il forme de grandes rosettes de feuilles de 45 cm de large et produit des inflorescences entourées de bractées blanc-vert de couleur violette. Il fleurit en été. C'est une espèce épiphyte, beaucoup plus rarement terrestre.

GUZMANIA MUSAICA

G. musaica il a des feuilles d'une belle couleur vert clair avec des stries transversales rouges et vert foncé. C'est une plante qui atteint 45 à 50 cm de hauteur et forme une inflorescence à partir de la rosette centrale de feuilles formées de bractées rose-rouge à fleurs jaunes.

SANG DE GUZMANIA

G. sanguinea il a la particularité de former une rosette large et plate avec des feuilles même de 30 cm de long.

GUZMANIA BERTERONIANA

G. berteroniana il peut être terrestre ou épiphyte et est généralement de grande taille, acaule et sous forme de grandes colonies dans son milieu naturel. Forme de rosettes très denses de 30 à 70 cm de diamètre, avec des feuilles de 2,5 à 5 cm de large. Les inflorescences sont portées par une tige florale de 30 cm de long même protégée par des bractées rouge foncé. Il est courant au Panama, en République dominicaine et à Porto Rico.

TECHNIQUE CULTURELLE

Ce ne sont pas des plantes nécessitant une attention particulière ou difficiles à cultiver.

Ils ont besoin d'un bon éclairage mais pas de la lumière directe du soleil. Ce sera la plante elle-même qui vous dira si les conditions de lumière sont optimales pour elle car les feuilles deviennent vert clair si la lumière est excessive ou vice versa vert foncé pauvre.

Les températures idéales se situent entre 15-20 ° C. Il est important qu'ils ne descendent pas en dessous de cette valeur alors qu'il peut supporter des températures de 27 ° C sans dommage à condition de maintenir un environnement humide.

Une bonne circulation de l'air est importante mais attention aux courants d'air froid qui ne sont pas les bienvenus.

N'utilisez jamais de vernis foliaire et nettoyez les feuilles avec un chiffon doux imbibé d'eau.

L'ARROSAGE

Arrosez afin de toujours assurer un sol humide (non mouillé). Étant des plantes acidophiles, il est conseillé d'utiliser de l'eau de pluie ou si l'eau de l'approvisionnement en eau est calcaire, faites-la d'abord bouillir avec quelques gouttes de vinaigre. Il est important de ne pas laisser de stagnations d'eau dans la soucoupe qui ne sont pas appréciées.

Le puits central doit toujours être rempli d'eau (absolument pas calcaire) qui doit être renouvelé tous les 15 jours pour éliminer les sels, résidus végétaux ou animaux ou autres substances qui pourraient pourrir et donc endommager la plante.

Ils nécessitent un environnement humide, il est donc bon d'arroser régulièrement les feuilles avec de l'eau non calcaire en été presque tous les jours afin d'avoir un microclimat humide autour de la plante. Pour cette raison, il est conseillé de placer le vase sur une soucoupe dans laquelle vous aurez placé du gravier ou des pierres (ou autre matériau) sur lequel vous placerez le vase. Laisser toujours un peu d'eau dans ce substrat pour qu'en s'évaporant, il garantisse un environnement humide. Assurez-vous que le fond du vase n'est pas en contact avec de l'eau.

En hiver, arrosez juste assez pour garder le sol légèrement humide.

TYPE DE SOL - REPOT

Il est rempoté quand on se rend compte que le pot est devenu trop petit pour contenir les racines.

Compte tenu du fait qu'il s'agit de plantes acidophiles, l'idéal est de préparer un mélange de tourbe, de sable grossier et d'écorce (ou perlite) à parts égales.

Il est très important que le sol permette à l'eau d'irrigation de s'écouler excessivement rapidement car ils n'aiment pas la stagnation de l'eau. N'utilisez pas de récipients trop gros mais légèrement plus gros que le précédent car ils sont trop de terre, ils stagneraient trop d'eau.

Personnellement, je recommande toujours d'utiliser des pots en argile car ils permettent à la terre de respirer.

FERTILISATION

À partir du printemps et tout au long de l'été, il doit être fertilisé tous les 15 jours en utilisant un engrais liquide dilué dans l'eau d'irrigation, en divisant par deux les doses par rapport à ce qui est indiqué sur l'emballage.

Utilisez un engrais également équilibré en azote, phosphore et potassium (macro-éléments), cependant, assurez-vous que l'engrais que vous utilisez contient toujours également des micro-éléments, c'est-à-dire les composés dont la plante a besoin en quantités minimales (mais en a encore besoin) comme le magnésium (Mg ), fer (Fe), manganèse (Mn), cuivre (Cu), zinc (Zn), bore (B), molybdène (Mo), tous importants pour une croissance correcte et équilibrée de la plante.

FLORAISON

Généralement à partir de la deuxième année d'âge et pendant la période estivale, il produit des inflorescences qui ont cependant une durée de vie très courte. La particularité de la floraison est qu'elle s'accompagne de la formation de bractées voyantes, majoritairement rouges, très décoratives et persistantes.

S'il ne fleurit pas et que vous pensez qu'il a atteint "l'âge" et qu'il est bien développé pour produire les fleurs et que vous êtes sûr d'avoir assuré toutes les conditions de croissance optimales (lumière, humidité, température et surtout fertilisation) vous pouvez le stimuler de cette façon: placez-le dans un sac en plastique transparent avec une pomme mûre puis fermez le sac. Gardez-le comme ça pendant une semaine. Au fur et à mesure que la pomme mûrit, elle libère de l'éthylène qui déclenche une série de réactions chimiques dans la plante qui lui disent "il est temps de fleurir". Attention à ne pas faire le traitement sur des plantes qui n'ont pas atteint au moins la troisième année d'âge et qui ne sont pas de petite taille car cela pourrait les endommager et dans tous les cas elles ne seraient pas affectées par le traitement.

Après la floraison (après une période de temps variable), la plante meurt incapable de développer de nouvelles feuilles en raison de la présence de l'inflorescence qui obstrue la rosette.

Ne soyez pas attristé par la mort apparente, c'est le cycle normal de la vie et votre plante entre-temps aura formé à la base de nombreux drageons à partir desquels de nouvelles plantes se développeront.

TAILLE

Ces plantes ne peuvent pas être taillées. Les feuilles endommagées sont simplement éliminées pour éviter qu'elles ne deviennent un vecteur de maladies parasitaires.

Pensez toujours à stériliser, éventuellement au-dessus d'une flamme, les cisailles que vous utilisez pour couper, surtout lorsque vous passez d'une plante à une autre.

MULTIPLICATION

La multiplication a lieu par pousses basales ou aussi par graines.

Si vous choisissez de faire la multiplication par graine, gardez à l'esprit que cette technique de multiplication présente l'inconvénient qu'en reprenant la variabilité génétique, vous ne serez pas sûr d'obtenir les mêmes spécimens que la plante mère. Par conséquent, si vous souhaitez obtenir un spécimen précis ou que vous n'êtes pas sûr de la qualité de la graine, il est préférable de faire la multiplication par pousses basales.

MULTIPLICATION POUR LES GOUPILLES BASALES

Après la floraison, on aperçoit des pousses à la base de la plante qui, lorsqu'elles ont développé une belle rosette de feuilles, peuvent se détacher. Retirez la plante du pot et avec un couteau tranchant et désinfecté (de préférence au-dessus d'une flamme) séparez la pousse (attendez le printemps pour ce faire). Si des racines sont présentes, veillez à les conserver mais si elles ne sont pas présentes ne vous inquiétez pas, elles se développeront plus tard.


Transplanter le jeune plant dans un seul petit pot (pas plus de 10 cm de diamètre) avec le même sol indiqué pour les plantes adultes et élevé comme tel.

Habituellement, dans un délai de 1 à 3 ans, il sera en état de fleurir.

MULTIPLICATION PAR SEMENCES

Les graines doivent être semées au printemps dans une compote composée de trois parties de turb et une de sable grossier ou de perlite ou de vémiculite. Le sol est bien compacté, humidifié complètement puis les graines sont étalées sur la surface, sans les enfouir.

Le plateau contenant les graines doit être conservé dans un endroit faiblement éclairé et à une température d'environ 24-27 ° C. Il est essentiel que le sol de semis reste toujours humide (utiliser un pulvérisateur) jusqu'au moment de la germination.

Les graines n'étant pas enterrées pour éviter qu'elles ne se dessèchent, le bac est recouvert d'une feuille de plastique transparente (ou d'une plaque de verre) qui assurera une bonne température et évitera un séchage trop rapide. La feuille de plastique a été retirée chaque jour pour vérifier le degré d'humidité du sol et éliminer la condensation.

Une fois les graines germées, la feuille de plastique est retirée et le plateau se déplace progressivement vers la lumière mais en essayant de ne pas faire varier la température.

Une fois que les plants sont suffisamment gros pour être manipulés (généralement après 3-4 mois), ils sont transplantés dans de petits pots individuels en utilisant du compost ainsi que des plantes adultes et traités comme tels.

PARASITES ET MALADIES

Ils ne sont pas particulièrement sujets aux maladies, plus que toute autre chose, ils sont toujours en proie à de mauvaises techniques de culture (ou à des soins excessifs). Il est seulement nécessaire de se rappeler qu'avec ce type de plantes (comme avec toutes les broméliacées) l'administration des pesticides doit être faite avec prudence et doit être administrée afin qu'elles ne reposent pas dans le puits rempli d'eau car elles pourraient endommager les feuilles.

Dans tous les cas, les pathologies que l'on peut trouver sont:

Les feuilles prennent une couleur vert pâle

Ce symptôme indique que la lumière est trop brillante.
Remèdes: déplacez-le dans un endroit moins lumineux.

Les feuilles deviennent vert très foncé

Ce symptôme indique peu de lumière.
Remèdes: déplacez-le dans un endroit plus lumineux mais pas en plein soleil.

Les feuilles deviennent brunes

Ce symptôme pourrait être un appel au réveil pour des problèmes de racines dus à un arrosage excessif.
Remèdes: retirez-le du pot et vérifiez le sol et les racines. Si vous remarquez des racines pourries (au toucher, elles sont molles), retirez-les et saupoudrez les surfaces de fongicides à large spectre. Après cela, laissez sécher la terre, puis rempotez, mais ne pas arroser pendant au moins une semaine. Ne mettez de l'eau que dans le puits central. Pour l'avenir, mieux réguler l'irrigation et l'humidité.

Présence de petites formations rappelant les touffes de coton

Ces présences sont très probablement de la cochenille et en particulier de la farine de cochenille. Si vous regardez avec une loupe, vous pouvez les reconnaître sans problème, même si vous essayez de les rayer, ils se détachent facilement.

Remèdes: utilisez un coton-tige imbibé d'alcool ou vous pouvez le laver avec de l'eau et du savon neutre en frottant doucement avec une éponge pour éliminer les parasites, après quoi pensez à rincer la plante pour enlever le savon.

Feuilles avec de petits points jaunes qui se raccourcissent et tombent

Si les feuilles présentent ces symptômes, il s'agit probablement d'une infestation d'acariens ou de tétranyques rouges comme on les appelle plus souvent. En observant attentivement, vous pouvez voir de fines toiles d'araignées en particulier sur la face inférieure des feuilles et vous pouvez facilement les reconnaître car elles ont la taille de la pointe d'une épingle, sont rougeâtres et ont 8 pattes.

Remèdes: augmenter l'humidité autour de la plante car un environnement sec favorise leur développement. Si l'infection est sévère, il est conseillé d'utiliser un acaricide avec une extrême prudence et en veillant à ne pas laisser le pesticide pénétrer dans la rosette des feuilles. Vous pouvez également essayer de nettoyer les feuilles à l'aide d'une boule de coton humide et savonneuse qui, en combinaison avec un environnement humide, pourrait être efficace.

Présence de pucerons sur toutes les parties vertes

Regardez attentivement à la loupe: si vous remarquez la présence de petits insectes blancs - jaunes - verts, vous êtes presque certainement en présence de pucerons ou de poux, comme on les appelle plus souvent.

Remèdes: traités avec des aficides spécifiques.

CURIOSITÉ'

Le genre Guzmania Il était dédié à Anastasio Guzman, un naturaliste espagnol qui vivait dans les années 1700.


Vidéo: Бромелия гусмания синяя. Отсадка детки и помещение на подсушиваем или присыпаем корицей.