Semis en terrine : Les étapes

Semis en terrine : Les étapes

Pourquoi faire des semis en terrine ?

Les semis en terrine sont réservés aux cultures les plus fragiles, ou les plus difficiles à réaliser en pleine terre. Ils permettent de cultiver dans une terre apporpriée à la culture, une terre « neuve » et propre. Vous gérerez l’arrosage, et le cas échéant, la température, car certains semis se font « à chaud ».

Comment faire les semis en terrine ?

  • Utilisez un bac plutôt plat, « une terrine » de récupération ou achetée en jardinerie.
  • La terrine doit être trouée, de façon à permettre un bon drainage et si possible posséder un couvercle.
  • Commencez par ajouter une couche drainante comme des graviers ou bien du sable grossier.
  • Ajoutez une couche de terreau pour semis, ou autre substrat adapté à la culture, jusqu’en haut du récipient.

Lors des semis, l’arrosage est délicat car il faut éviter de déplacer les graines.
Une très bonne technique consiste simplement à mouiller la terre avant de semer les graines.
Plus les graines sont petites plus elles seront semées en surface, à peine recouvertes de terreau. À l’inverse, plus les graines sont grosses, plus elles seront placées profondément.

  • Tassez avec une planchette.
  • Réalisez le semis.À cette étape, les graines peuvent être assez serrées mais pas collées. Une fois poussées de quelques centimètres, les plantules issues des semis seront placées en godet.
  • Tamisez une fine couche de terreau pour recouvrir les graines (2 à 3 millimètres maxi).
  • Tassez à nouveau avec la planchette. Cette étape a pour vocation de rendre la terre bien plate. De cette manière, les plantules ne sont jamais en contact avec la terre humide ce qui évite le développement de maladies dues à l’humidité.
  • Pour créer un « effet de serre », laissez sécher la terrine en surface, puis, placez un film de cuisine étirable bien étanche sur le dessus – ou un couvercle pour les terrines de jardinerie. L’atmosphère crée sera propice à la montée des graines, chaleur et saturation.
  • Une fois par jour, aérer la terrine en entrouvrant le film ou le couvercle, ce qui permet d’éviter le développement de maladies cryptogamiques.
  • Maintenez le rythme jusqu’à la levée.
  • Conservez la terrine sous abri chauffé (15 à 22°C) et sans soleil direct.
  • Dès que les 2 premières feuilles « vraies » apparaissent, le repiquage en godet (voire en pleine terre) est possible et même recommandé. (Voir la fiche tomate). Le repiquage en godets permet aussi de renforcer les plants. Le repiquage pleine intervient donc avec un plant bien plus mature, plus grand, plus résistant.
  • Attention aux conditions météos. Adaptez le repiquage selon la rusticité des variétés semées.

Semis de poireaux : les astuces pour les réussir

Le poireau est un légume feuille très consommé, le cultiver au potager présente de nombreux avantages : il peut se récolter tout au long de l'année si on échelonne les semis et se décline en de nombreuses variétés, le choix est ainsi bien plus vaste que dans le commerce.


Le semis en terrine à alvéoles (ou semis en plaque alvéolée)

La terrine à alvéoles est une terrine rectangulaire composées d'alvéoles. Elle est adaptée au semis en grand nombre, avec des variétés de plantes différentes.

1- Remplir la terrine alvéolée de terreau pour semis, puis niveler la surface à l’aide d’une planchette.

2- Placer dans chaque alvéole une ou plusieurs graines sur le terreau.

3- Recouvrir les graines d’une fine couche de terreau et humidifier l'ensemble avec une pomme d’arrosoir fine. ATTENTION, les graines ne doit pas être recouvertes de plus d'une fois leur épaisseur.

Afin de faciliter la levée, placer la terrine alveolée au chaud, et vaporiser de l’eau afin que le terreau reste toujours humide. Une fois les graines germées, placer les à la lumière (attention pas de soleil direct), et poursuivre l’arrosage au vaporisateur. Quand les semis sont assez grands pour être manipulés, les repiquer chacun dans un pot sans les endommager avec un terreau "de mise en pot".


Pour le semis, 2 techniques s’offrent à vous:

  • Semer en place directement au potager.
  • Semer en godet.

Généralement, on choisit de semer les courgettes directement en terre.

Semis de courgette en place

  1. Désherbez méticuleusement votre parcelle.
  2. Creusez des trous profonds d’environ 30 cm, espacés d’1,20 mètre en tous sens.
  3. Remplissez chaque trou avec du compost bien décomposé et une poignée de potasse organique.
  4. Mélangez bien.
  5. Enfoncez 2 ou 3 graines par poquet à environ 1 cm de profondeur.
  6. Tassez avec le dos du râteau.
  7. Arrosez abondamment en pluie fine et maintenez humide jusqu’à l’apparition des premières feuilles (normalement entre 5 et 8 jours).

Environ quinze jour après le semis, il faudra éclaircir.
Éliminez les plants les plus faibles pour n’en garder qu’un par poquet.

Semis de courgette en godet

On pratique souvent le semis de courgette en godet afin de gagner du temps et produire plus précocement.
Cependant Il doit faire au moins 14°c pour espérer voir germer vos graines de courgette.
Placez pour cela vos pots sous abris (serre ou châssis) et commencez à semer les courgettes dès que les températures seront optimales.
Aux alentours de début avril au Nord de la Loire, et mars pour les régions de la façade Atlantique.

  • Remplissez le pot de terreau et tassez légèrement la terre.
  • Faites un trou d’environ 1 ou 2 cm de hauteur.
  • Déposez 1 graines et refermer le trou.
  • Tassez légèrement et arrosez régulièrement jusqu’à la levée.
  • Placez vos semis sous châssis ou serre jusqu’à la plantation au potager.

Le repiquage au potager se fait généralement après les Saints de glace (mi-mai) afin de prévenir tout risque de gel sur votre culture. C’est une date que vous pouvez garder en tête comme repère quand vous cultivez des légumes.Il est possible de le faire avant mais cela peut être risqué. Si vous vivez dans le Sud Est par contre, il est possible de planter en pleine terre un peu plus tôt.

Voila, vous savez à peu prés tout sur les semis de courgette. J’espère que cela vous permettra de reussir vos cultures cette année. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires. Et si vous pensez que cet article peut être utile pour vos amis jardiniers, alors partagez le !


Comment semer en terrine ou caissette ?

Si la méthode est simple, elle demande néanmoins d’être attentif aux conditions de chaleur, de lumière et d’humidité des semis :

  • Installez au fond de vos caissettes ou terrines une couche de drainage (cailloux ou billes d’argile) puis remplissez-les de terreau spécial semis.
  • Semez les graines et recouvrez-les de terreau. Puis tassez légèrement.
  • Arrosez à l’aide d’un brumisateur. Recouvrez d’un couvercle transparent afin de conserver une humidité constante. Le terreau doit rester humide mais sans être détrempé.
  • Installez vos plantations dans un endroit bien lumineux et chaud.
  • Dès que les premières feuilles apparaissent, enlevez le couvercle et veillez à ce que les plantules aient un maximum de lumière (lumière naturelle ou artificielle).
  • Si vous avez semez de manière trop dense, n’hésitez pas à éclaircir vos plants avant de les repiquer.


La récolte des graines : ( voir l’article)

A la fin de l’été, prélevez les graines quand il fait beau. Il faut attendre que les fruits soient secs, attention au vent qui disperse les graines mûres.

Il faut agir à temps. Laissez sécher les graines au sec et au frais ( 15 C°), puis les conserver dans des enveloppes dans des boites hermétiques, à l'abri de la lumière.

Pensez à mettre des étiquettes avec le nom ou la photo, et la date.

Fruits et graines de Tagète patula : oeillet d'Inde

Le semis : Au printemps ( fin d’hiver en serre)

=> Les différentes étapes du semis de plantes annuelles : vidéo réalisée par les 3 èmes ERE.

La Gaillarde est une plante vivace, mais peut être cultivée comme une annuelle.

Dans 1 mois les plantes seront empotées, puis dés la mi- mai, elles seront plantées en pleine terre pour fleurir pendant l’été jusqu’à l’automne.

Avez- vous bien ( tout ) compris ?

1 – Reproduire le dessin et écrire la légende

2 – Faire l’exercice sur la phrase mélangée

3 – Exercice de classement sur les étapes de l'activité " semis en caissette"


Que semer en terrine ?

Les aubergines, les poivrons, les piments, les tomates sont des plantes sensibles au froid et dont la germination prend du temps. Les semer sous abris permettra au jardinier de profiter de leurs récoltes plus tôt !
Les légumes précoces comme les choux, les poireaux, oignons, les laitues, . sont très bien adaptés au semis en terrine.
De nombreuses aromatiques peuvent également être semées de cette façon : persil, ciboulette, basilic.
Parmi les fleurs : pensées, bidens, cléome, géranium, lobélia, sauge, verveine, gaura, œillet.


Video: Semis de carottes en terrine