Comment éplucher les topinambours

Comment éplucher les topinambours

Le topinambour, au couteau ou à l’économe ?

C’est une bonne question ! Selon la taille, la peau pourra être relativement tendre, mais plus le topinambour sera gros, plus la peau pourrait être épaisse. En général, pour qui cuisine beaucoup, par habitude, on épluche les légumes – pomme de terre en particulier mais les topinambours aussi, avec un couteau d’office. Mais il faut reconnaitre que l’économe est très efficace et économe.

Le topinambour à l’économe :

• Avantages, la rapidité et la finesse des pelures, mais en général, le topinambour n’étant ni parfaitement régulier au niveau des formes, ni au niveau de la peau, il faut intervenir au couteau et repasser là où on est déjà passé pour le nettoyer parfaitement. La peau est parfois épaisse et dans ces cas là, un économe ne suffit pas.

Le topinambour au couteau d’office :

• Avantages, si pas la rapidité, dans le cas du topinambour, on a plus de facilité à maitriser l’épaisseur et d’adapter à la dureté de la peau, on peut alors plus facilement retirer ici une plus grosse épaisseur, là où au contraire, pour un rutabaga plus jeune, on coupera le plus fin possible.

Personnellement, je vote pour le couteau sans hésitation !

Dans cette recette de gratin de topinambour et pomme de terre, la préparation y compris le nettoyage des légumes et leu épluchage ne nous a pas pris bien longtemps. Parce que cuisiner ne doit pas être une corvée mais un plaisir !


Topinambour : culture facile, saveur unique

Le topinambour est un vieux légume qui revient au goût du jour et, pour cause, il est délicieux.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Helianthus tuberosus
Famille : Asteracées
Type : Légume, vivace rhizomateuse

Hauteur : 2 à 2,5m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Récolte : Novembre à mars

De la plantation à la récolte, sa culture est facile et peu exigeante, et le topinambour vous comblera sans aucun doute.


Nettoyer, astiquer

Si vous faites partie des personnes qui n'achètent plus de topinambour par flemme de l'éplucher, le conseil du jour de Laurent Mariotte va vous changer la vie : "Vous ne le pelez pas, vous le brossez tout simplement". Adieu donc les longues heures à batailler en cuisine avec votre économiseur !

Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes, conseils et trucs & astuces de Laurent Mariotte, ses chroniqueurs et ses invités.


Ce qu'on peut faire avec

Ce légume a tout pour plaire aux enfants, légèrement sucrée et excitant les papilles gustatives : tout ce qui est bu par la suite à un goût sucré !

Revisitez la purée : 3/4 de topinambours pour 1/4 de pommes de terre. Elle n'en sera que plus lisse et plus goûteuse. De même dans un velouté, avec quelques petits croûtons.

Ils apprécieront aussi sa texture fondante dans un gratin ou dans une salade de mâche.

Les boulettes frites sont également très appréciées, comme en Grande-Bretagne.

Les topinambours peuvent être cuits de mille et une façons : rôtis, à l'étouffée, à la vapeur ou à l'eau.

Puis, on peut les accorder tout simplement en les sautant à la poêle avec un peu de beurre ou encore gratinés au four avec du fromage et de la crème.

Les accords fraîcheurs
Avec une saveur proche de l'artichaut et du salsifis, les topinambours se retrouvent aussi en salade avec des lardons grillés.

Ils s'accompagnent alors d'une goutte d'huile de noisette ou de vinaigre balsamique, de basilic ciselé ou d'origan.

Les mariages épicés
Les topinambours se marient avec les plats épicés : en tagine par exemple, avec une pointe de piment.

Sa saveur sucrée peut être relevée grâce à une sauce acidulée à l'orange et au citron, soupoudrée de persil. Elle peut également se marier dans une quiche avec des potimarrons.

Il est possible de préparer les topinambours, juste en brossant leurs aspérités. La peau ajoute une saveur plus caractéristique.

On peut également les éplucher comme des pommes de terre : cuits ou crus.

Pour la cuisson, le temps est à surveiller en fonction de la maturation du légume et de sa taille.

Les topinambours noircissent vite à l'air libre, il est conseillé de les faire tremper dans une eau citronnée ou vinaigrée.


Comment éplucher des topinambours : tout ce que vous avez besoin de savoir sur le sujet

La technique pour éplucher les topinambours est assez simple étant donné qu’il suffit d’utiliser un couteau afin de couper 2 à 3 mm de peau. Une fois que vous avez atteint la couleur ivoire de la chair, je vous conseille de vous arrêter et de plonger les topinambours dans l’eau au fur et à mesure.

Cette technique est l’une des plus simples et l’une des plus rapides que vous pourrez trouver. Je vous conseille de l’utiliser si vous ne savez pas comment faire pour profiter de ce produit unique. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous en avez besoin.


Epluchage des topinambours

on vient de me donner des topinambours et j avoue que je n ai jamais cuisiné ce légume !

je le regarde et je me demande faut il les eplucher avant ou après et comment les fait on cuire
pour les cuisiner je regardais dans les liens
d avance je vous remerie
amitiés
natoux

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.

on vient de me donner des topinambours et j avoue que je n ai jamais cuisiné ce légume !

je le regarde et je me demande faut il les eplucher avant ou après et comment les fait on cuire
pour les cuisiner je regardais dans les liens
d avance je vous remerie
amitiés
natoux

Il faut les éplucher avant. Regarde la vidéo ci jointe. Pour la cuisson, c'est identique à une pomme de terre :
http://www.vodemotion.com/video/3439-comment-eplucher-un-topinambour

A dire vrai, moi je ne me casse pas la nénette : je les fais cuire avec la peau, et quand ils sont un peu tiédis (mais surtout pas froids sinon ça colle) la peau vient toute seule ! Le seul truc est de le faire cuire en 2 fois en jetant la première eau pour éviter les bobos au ventre !

on vient de me donner des topinambours et j avoue que je n ai jamais cuisiné ce légume !

je le regarde et je me demande faut il les eplucher avant ou après et comment les fait on cuire
pour les cuisiner je regardais dans les liens
d avance je vous remerie
amitiés
natoux

J'ai découvert le topinambour cette année.

J'épluche le légume quand il est cru. C'est un peu "hard", mais ça en vaut la peine ! (Souvent, mon ami fait "les petites mains", et ça me soulage bien !)

Côté recette : je coupe les légumes en dés de 3-4 mm (c'est long, mais ils se coupent facilement). Et je les fais revenir dans de la graisse de canard. Ensuite, j'ajoute un peu de jus de rôti et je fais cuire 15 min. C'est extra !


Conservez-le quelques jours seulement car il se dessèche très vite. Afin de l'aider à garder son taux d'humidité, enfermez-le dans un sac en plastique dans le bac à légumes du réfrigérateur : il tiendra alors une semaine.

Avant de l'utiliser, épluchez-le à l'aide d'un économe, de la même façon qu'une pomme de terre. Il s'oxyde rapidement : plongez-le vite dans de l'eau citronnée.

Néanmoins, il n'est pas nécessaire de le peler. Sa peau lui donne même un goût plus prononcé. Il suffit simplement de le brosser consciencieusement afin de le nettoyer.

Consommez-le aussi bien chaud que froid, mais toujours cuit. Tous les modes de cuisson lui conviennent : dans l'eau bouillante salée une vingtaine de minutes (ou, encore meilleur, dans du vin blanc blanc salé), à la vapeur, à la poêle. Les cuissons à l'étuvée font davantage ressortir sa saveur fine et sucrée qui rappelle celle du fond d'artichaut.

Dégusté en salade, froid et coupé en tranches fines, arrosé d'une vinaigrette moutardée, il est simplement délicieux. On peut aussi l'agrémenter d’œufs durs ou de coquilles Saint-Jacques. N'hésitez pas à accentuer son léger goût de noisette en le parsemant de noisettes grillées concassées ou en l'arrosant d'une cuillère d'huile de noisette.

Topinambour : le top des recettes classiques et surprenantes

Le topinambour revient sur le devant des étals en hiver. Assimilée aux légumes oubliés à l'instar de ses confrères panais, crosne ou chou rutabaga, la racine de topinambour séduit pourtant grâce à sa chair tendre et son goût proche de l'artichaut.

S'il peut se contenter d'une noix de beurre, de béchamel ou d'un mélange de persil et d'échalote hachés en guise d'assaisonnement, il se prête aussi, dans sa version chaude, à des préparations plus élaborées. Il permet notamment de confectionner des gratins, des flans et des purées. Et il accompagne volontiers les viandes blanches, surtout le veau et le porc. Il est enfin délicieux avec des produits raffinés, comme le foie gras.

Newsletter

On peut aussi le préparer comme dessert. La cuisson en papillote s'y prête tout particulièrement : garnie de fruits secs et relevée d'épices telles que la vanille, la cannelle ou encore la badiane.


Video: Technique de cuisine: preparer un topinambour