Dommages causés par le sel en hiver: conseils pour réparer les dommages causés par le sel hivernal aux plantes

Dommages causés par le sel en hiver: conseils pour réparer les dommages causés par le sel hivernal aux plantes

Par: Kristi Waterworth

Un Noël blanc est souvent synonyme de désastre pour les jardiniers et les paysagistes. Avec l’utilisation généralisée du chlorure de sodium comme dégivreur de routes, les dommages causés par le sel hivernal aux plantes peuvent être énormes s’il y a beaucoup de glace et de neige. La réparation des dommages causés par le sel hivernal est un processus simple, mais il existe plusieurs façons de protéger votre plante contre les dommages en premier lieu.

Effets du sel de voirie sur les plantes

Les plantes qui subissent des dommages causés par le sel en hiver sont souvent touchées deux fois - une fois lorsque les embruns se posent sur leurs branches et de nouveau lorsque le lisier de neige salée fond dans leurs zones racinaires. Le sel peut être extrêmement dommageable pour les plantes, les faisant souffrir de déshydratation en liant l'eau et les nutriments lorsque le sodium se sépare du chlorure et pénètre dans les tissus végétaux.

Les symptômes de dommages causés par le sel dépendent fortement de la quantité d'exposition reçue par la plante, mais, en général, vous verrez des symptômes tels que rabougrissement, feuillage jaune, brûlure de la marge des feuilles, dépérissement des rameaux et même coloration d'automne prématurée. D'autres plantes peuvent produire des balais de sorcière en abondance ou tout simplement mourir de manière inattendue.

Comment protéger les plantes contre les dommages causés par le sel

Si votre maison est située à proximité d'une route généralement dégivrée ou si vous avez utilisé beaucoup de dégivreur, il existe plusieurs façons de protéger vos plantes des effets dangereux du sel avant même qu'elles ne tombent en dormance, notamment:

  • Déneigement. Lorsque les chasse-neige arrivent et jettent de la neige salée sur vos plantes, retirez-la rapidement dans un endroit éloigné des zones racinaires de vos plantes. Cela aidera à empêcher la neige fondante de déplacer le sel dans le sol immédiatement autour de vos plantes.
  • Barrières. Les panneaux de jute sont un excellent moyen de protéger les plantes des embruns salés, mais vous devrez faire attention à ce que les panneaux soient suffisamment éloignés de vos plantes pour que les deux n'entrent jamais en contact. Lavez bien les panneaux de jute entre les utilisations pour vous débarrasser de l'accumulation de sel croustillant.
  • Irrigation. Lorsque les plantes ne sont pas suffisamment protégées ou que la neige fond trop vite, vous êtes à court d’options. Heureusement, le sel aime l'eau et peut facilement être évacué si vous agissez rapidement. Dès que la neige fond, commencez à irriguer vos plantes de manière agressive. Une livraison de deux pouces (5 cm) d'eau sur une période de deux heures peut aider à lessiver le sel, assurez-vous simplement de répéter le processus à nouveau dans trois jours et encore si vous obtenez une autre neige inattendue.

Si vous faites votre propre dégivrage, il peut être avantageux pour votre paysage d'utiliser du sable, de la sciure de bois ou de la litière pour chat pour la traction au lieu de compter sur des produits de fonte des glaces pour les chutes de neige de courte durée. Lorsque la neige et la glace ont tendance à rester, choisir des dégivreurs sans sodium aidera vos plantes à vivre une vie beaucoup plus heureuse et en meilleure santé.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le

En savoir plus sur les problèmes environnementaux


Protégez votre jardin des dommages environnementaux causés par les sels de voirie cet hiver

Si vous prévoyez d'utiliser du sel de voirie comme dégivrant sur votre trottoir, allée ou rue cet hiver, vous pourriez être désagréablement surpris au printemps. Le sel de voirie, ou chlorure de sodium, peut être très dommageable pour les plantes, les arbres, le sol et les eaux souterraines. La toxicité du sel peut nuire, ralentir et même tuer les plantes de jardin qui ont été exposées au brouillard salin ou au sel absorbé dans le sol. Il existe des alternatives pour éviter les dommages environnementaux causés par le sel de voirie qui sont bénéfiques pour votre jardin et vous protègent pendant que la neige tombe.


Effets du sel de voirie sur les plantes - Comment protéger les plantes contre les dommages causés par le sel - jardin

1.PNG "/>

Les sels de déglaçage sont essentiels aux voyages hivernaux dans l'Illinois et assurent la sécurité nécessaire dans un paysage paysager en faisant fondre de la glace dangereuse sur des marches précaires, des trottoirs, des entrées et d'autres zones de circulation piétonnière fréquente. Cependant, les dommages hivernaux causés par le sel peuvent être un problème majeur dans certains paysages en ayant un impact négatif sur la santé des plantes ou parfois en tuant carrément les plantes par surexposition.

Le sel gemme, ou chlorure de sodium, est l'agent de dégivrage le plus couramment utilisé. Il est relativement peu coûteux, très efficace et largement disponible. Néanmoins, il y a certainement quelques inconvénients dus à sa forte corrosivité (pour les véhicules et le béton) et sa relative mobilité dans l'environnement, qui peut finir par avoir un impact sur la vie végétale de plusieurs manières.

Les sels se déplacent généralement dans l'environnement soit sous forme de ruissellement dans l'eau de fonte, soit sous forme d'aérosols dispersés par des véhicules rapides et le vent. Les dommages les plus importants causés aux plantes par le sel se produisent généralement autour des routes principales en raison de l'accumulation de pulvérisation sur les parties de la plante. Le feuillage persistant est le plus à risque d'être endommagé par les pulvérisations, qui peuvent parfois se déplacer jusqu'à plusieurs centaines de pieds des autoroutes et d'autres voies à grande vitesse. Cependant, des dommages causés par la pulvérisation peuvent survenir le long des routes et des sentiers plus petits, même des trottoirs, car certains des plus petits équipements de déneigement mobilisent également les embruns salés.

Les plantes présentant des dommages causés par les embruns salins sont souvent facilement identifiables, car la brume à la dérive entre généralement en contact beaucoup plus significatif avec le côté de la route des plantes. Souvent, la pulvérisation en suspension ne peut atteindre une hauteur spécifique que sur les plantes touchées, créant une ligne distincte où le feuillage endommagé se termine.

Un aliment végétal moins commun, mais souvent plus séreux, peut se produire si de l'eau de fonte chargée de sel s'infiltre dans le profil du sol. Dans ces cas, le sol très près d'une source de sel, comme un trottoir fortement traité ou une surface similaire, accumule du sodium. L'impact est souvent très concentré car l'eau de fonte a tendance à avoir des voies de drainage bien définies.

À mesure que le sodium s'accumule dans le profil du sol, il peut avoir des effets dramatiques sur les propriétés du sol au fil du temps. De l'élévation du pH à la destruction de la structure du sol qui aboutit finalement à un compactage supplémentaire du sol, ces dommages sont souvent plus séreux en raison d'effets variés sur les plantes et parce qu'il est très difficile, voire parfois impossible, de remédier. Il peut créer des conditions de sol impropres à la croissance des racines, mais peut également nuire au biote bénéfique du sol, comme les mycorhizes. De plus, les sels des sols absorbent en fait l'eau du sol qui serait autrement disponible pour les plantes.

Étant donné que l'application de sel est souvent essentielle pour la sécurité dans l'environnement bâti, comment pouvons-nous limiter l'impact sur les plantes?

Une bonne stratégie consiste simplement à modérer la consommation de sel. Je suis toujours très rapide pour pelleter la nouvelle neige tombée, car le déneigement est beaucoup plus facile quand elle est légère et pelucheuse, par opposition à une fois que les enfants l’ont foulée sur le trottoir. Gardez le sel pour les minuscules plaques de glace laissées après le pelletage. Lorsque vous appliquez du sel, n'oubliez pas que tout ce que vous avez à faire est de démarrer le processus de fusion. Alors, appliquez une petite quantité et attendez. Vous serez peut-être surpris de voir à quel point cet objectif ne peut pas être atteint.

La pré-application avec une forme liquide de dégivrant est considérablement plus efficace. De nombreux États signalent une diminution spectaculaire de l'utilisation du sel de voirie à mesure que les services routiers se tournent vers l'application et le prétraitement liquides. À l'échelle du propriétaire, de l'eau chaude et un petit pulvérisateur sous pression peuvent être utilisés pour dissoudre le sel et l'appliquer très efficacement. La direction et le taux d'application peuvent parfois aider à limiter l'exposition des plantes, s'ils sont appliqués de manière stratégique.

Sachez que le sel est très corrosif pour les pièces du pulvérisateur, n'utilisez donc pas votre pulvérisateur préféré pour cette tâche. Un nettoyage et un rinçage soigneux après utilisation peuvent vraiment aider. Ou, envisagez d'acheter un pulvérisateur moins cher et plus petit à consacrer à l'application de sel. Il nécessite beaucoup moins de précision que l'application de pesticides et souvent très peu de liquide pour dégivrer efficacement la plupart des zones.

Recherchez des alternatives au sel gemme traditionnel car il existe des produits disponibles (bien que plus difficiles à trouver) qui ont beaucoup moins d'impact sur les plantes et le sol. Le chlorure de calcium est une excellente alternative qui peut faire fondre la glace à des températures allant jusqu'à environ -60 ° F (le sel gemme est inefficace en dessous de 10 ° F). À des niveaux élevés, il peut endommager les plantes, mais il est nettement moins nocif pour les sols. L'acétate de calcium et de magnésium est la meilleure alternative que j'ai trouvée car il est biodégradable et ne cause aucun dommage aux plantes et au sol.

Légende de la photo: L'accumulation givrée de cristaux de glace sur ces aiguilles d'épinette résulte de la pulvérisation flottante d'une chaussée adjacente (non traitée) et sert à illustrer comment le brouillard salin peut s'accumuler sur les parties de la plante.


L'impact des sels sur les plantes et comment réduire les dommages causés aux plantes par les applications hivernales de sel

Dans tout le pays, plus de 22 millions de tonnes de sel de voirie sont utilisées chaque année. Dans le Massachusetts, le ministère des Transports (MassDOT) recommande une ou plusieurs applications de sel à 240 livres par mile de voie après chaque chute de neige pour assurer la sécurité de ceux qui utilisent les routes.

Le sel le plus couramment utilisé pour le dégivrage des routes est le chlorure de sodium (sel gemme) car il est peu coûteux, efficace et facilement disponible. Malgré les avantages de l'amélioration de la sécurité sur les routes, les rues, les trottoirs, les allées et les stationnements, le sel de déglaçage peut endommager les plantes paysagères. Les sels de déglaçage peuvent causer des blessures et contribuer au déclin et à la mort des plantes paysagères. Cependant, une compréhension des impacts des sels sur les plantes et des stratégies de gestion de l'application de sel peut aider à protéger les plantes ou à réduire les dommages causés aux plantes par le sel.

Comment le sel affecte les plantes

Les dommages causés par le sel se produisent sur les plantes lorsque le sel est déposé par pulvérisation des voitures qui passent sur les tiges et les bourgeons des plantes ligneuses à feuilles caduques et sur les tiges, les bourgeons, les feuilles et les aiguilles des plantes à feuilles persistantes. Les brouillards salins peuvent provoquer des brûlures de sel sur les bourgeons, les feuilles et les petites brindilles. Les brouillards salins peuvent également causer des dommages en desséchant les écailles des bourgeons, exposant les tissus tendres des feuilles et des fleurs en développement. Les feuilles et les boutons floraux en développement non protégés se dessèchent et sont souvent tués par le vent froid de l'hiver. Plusieurs fois, les dommages ne sont évidents qu'à la fin de l'hiver ou au printemps. Le brunissement des aiguilles ou des feuilles, la mort des bourgeons et le dépérissement des branches sur le côté de la plante faisant face à la route ou au trottoir est un signe courant de dommages causés par les embruns salés. Les dommages aux plantes à feuilles caduques ne sont pas visibles avant la reprise de la croissance au printemps.

Les plantes sont également affectées par les sels dissous dans les eaux de ruissellement. Les ions sodium et chlorure se séparent lorsque les sels sont dissous dans l'eau. Les ions sodium et chlorure dissous, en concentrations élevées, peuvent déplacer d'autres nutriments minéraux dans le sol. Les plantes absorbent alors le chlore et le sodium au lieu des nutriments nécessaires tels que le potassium et le phosphore, ce qui entraîne des carences. Les ions chlorure peuvent être transportés vers les feuilles où ils interfèrent avec la photosynthèse et la production de chlorophylle. L'accumulation de chlorure peut atteindre des niveaux toxiques, provoquant des brûlures et un dépérissement des feuilles.

Le sel gemme cause également des dommages lorsque la neige chargée de sel est déneigée ou pelletée sur les pelouses et les plates-bandes. Les sels du sol peuvent absorber l'eau. Cela se traduit par une moindre quantité d'eau disponible pour l'absorption par les plantes, ce qui augmente le stress hydrique et la déshydratation des racines. C'est ce qu'on appelle la sécheresse physiologique, qui, si elle n'est pas corrigée, peut conduire à une croissance réduite des plantes.

Le déplacement d'autres nutriments minéraux par les ions sodium peut également affecter la qualité du sol. Le compactage peut augmenter tandis que le drainage et l'aération diminuent, entraînant généralement une croissance réduite des plantes. Les dommages causés par le sel dans le sol peuvent être retardés, les symptômes des plantes n'apparaissant que l'été ou même des années plus tard. Les symptômes peuvent également devenir évidents pendant les périodes de temps chaud et sec.

L'ampleur des dommages peut varier selon le type de plante, le type de sel, la disponibilité et le volume d'eau douce, le mouvement du ruissellement et le moment où les sels sont appliqués. Les sels de déglaçage sans sodium sont plus sûrs pour les plantes que le chlorure de sodium. Les sels appliqués à la fin de l'hiver causent généralement plus de dommages que les sels appliqués au début de l'hiver, car il y a de meilleures chances que le sel soit lessivé avant la croissance active des racines au printemps. Le volume d'eau douce appliqué aux sols a également un impact sur la quantité de sels lessivés, tandis que les précipitations peuvent laver le sel des feuilles.

Symptômes courants des lésions dues au sel

  • Dommages principalement du côté de l'usine face à la route ou au trottoir
  • Brunissement ou décoloration des aiguilles à partir des pointes
  • Dommages aux bourgeons ou mort
  • Dépérissement des rameaux et des tiges
  • Un débourrement retardé
  • Croissance réduite ou déformée des feuilles ou des tiges
  • Développement du balai de sorcière (apparence touffue et rabougrie)
  • Flétrissement par temps chaud et sec
  • Diminution de la vigueur de la plante
  • Développement des fleurs et des fruits retardé et / ou plus petit que la normale
  • Moins de feuilles et / ou plus petites que la normale
  • Brûlure de la pointe de l'aiguille et brûlure marginale des feuilles
  • Feuillage décoloré
  • Carences en nutriments
  • Chute précoce des feuilles ou couleur d'automne prématurée

Stratégies de gestion pour atténuer les blessures causées par le sel

Réduisez la consommation de sel. Combinez le sel avec d'autres matériaux tels que le sable, la sciure de bois ou les cendres qui peuvent donner du grain pour la traction. Les matériaux de dégivrage qui utilisent des sels autres que le chlorure de sodium, y compris le chlorure de calcium, le chlorure de magnésium, le chlorure de potassium ou l'acétate de calcium et de magnésium (CMA) sont plus chers mais peuvent réduire les dommages causés aux plantes.

Faites les demandes avec soin. Les applications doivent être ciblées sur les allées et les chaussées, et non sur les plates-bandes ou les pelouses. L'écoulement des eaux de ruissellement chargées de sel doit être pris en compte lorsque la neige fond. Évitez de planter dans des zones où le ruissellement coule naturellement. Le lessivage des sols en arrosant abondamment peut aider à éliminer les sels des sols bien drainés. Cela n'est pas possible avec des sols mal drainés. Améliorez le drainage des sols mal drainés en ajoutant de la matière organique. Pour déterminer si vous avez une forte accumulation de sel dans le sol, envoyez un échantillon de sol au laboratoire d'analyse des éléments nutritifs des sols et des plantes UMass.

Protéger les plantes avec des barrières physiques comme la toile de jute, le plastique ou le bois. Utilisez des plantes tolérantes au sel dans les zones proches des routes, des allées et des trottoirs. N'oubliez pas que tolérant au sel ne signifie pas sans blessure.

Voici un tableau de la tolérance au sel rapportée pour certains arbres et arbustes. Il est important de garder à l'esprit lors du choix des plantes considérées comme «tolérantes au sel» que le degré de tolérance et l'étendue des dommages dépendent de nombreux facteurs, la tolérance variant chez les plantes d'une même espèce. La tolérance peut également varier selon la méthode d'exposition au sel (pulvérisation ou sol). Il existe des rapports contradictoires sur la tolérance au sel de nombreuses espèces. Le type de sol et la variabilité du climat peuvent entraîner des différences dans la réponse des plantes entre les zones.


Que vous labouriez votre propre allée ou que quelqu'un d'autre le fasse pour vous, il est judicieux de désigner une zone de tas de neige. Cela vous permet de contrôler où le sel sera concentré, ce qui facilite grandement votre travail de nettoyage au printemps.

Quelles que soient les mesures que vous prenez pour protéger votre jardin, il y aura toujours quelque chose à réparer. Les pros de 4EverGreen peuvent tout faire pour vous en une fraction du temps. Nous avons des années d'expérience dans la transformation de pelouses ternes en belles pelouses.

Nous offrons des forfaits de désherbage et de fertilisation ainsi que des services d'aération et de surensemencement pour améliorer la santé et l'apparence de votre jardin et le préparer pour le printemps.

Appelez-nous à l'un de nos trois emplacements: (731) 264-0088 pour Ridgely, TN. (731) 736-4201 pour Jackson, TN. ou (731) 497-6001 pour Spanish Fort, AL. Tenez-vous au courant des derniers trucs et astuces en matière d'entretien des arbres, d'entretien des pelouses, de lutte antiparasitaire et plus encore en suivant notre blog mensuel et notre chaîne YouTube.


Effets du sel de voirie sur les plantes - Comment protéger les plantes contre les dommages causés par le sel - jardin

Comme le sel gemme, ou chlorure de sodium, s'accumule dans le profil du sol, il peut avoir des effets dramatiques sur les propriétés du sol au fil du temps et affecter la croissance des plantes, selon Ryan Pankau, enseignant en horticulture à l'Université de l'Illinois. (Photo du Northern Illinois Conservation Club)

Les sels de déglaçage sont essentiels aux voyages hivernaux dans l'Illinois et assurent la sécurité nécessaire dans un paysage paysager en faisant fondre de la glace dangereuse sur des marches précaires, des trottoirs, des entrées et d'autres zones de circulation piétonnière fréquente.

Cependant, les dommages causés par le sel peuvent être un problème majeur dans certains paysages en ayant un impact négatif sur la santé des plantes ou parfois en tuant carrément les plantes par surexposition.

Le sel gemme, ou chlorure de sodium, est l'agent de dégivrage le plus couramment utilisé. Il est relativement peu coûteux, très efficace et largement disponible, explique Ryan Pankau, enseignant en horticulture à l'Université de l'Illinois.

Néanmoins, il y a certainement quelques inconvénients dus à sa forte corrosivité (pour les véhicules et le béton) et sa relative mobilité dans l'environnement, qui peut finir par avoir un impact sur la vie végétale de plusieurs manières.

Les sels se déplacent généralement dans l'environnement, soit sous forme de ruissellement dans l'eau de fonte, soit sous forme d'aérosols dispersés par des véhicules rapides et le vent. Les dommages les plus importants causés aux plantes par le sel se produisent généralement autour des routes principales en raison de l'accumulation de pulvérisation sur les parties de la plante.

«Le feuillage persistant est le plus à risque d'être endommagé par les pulvérisations qui flottent, qui peuvent parfois se déplacer jusqu'à plusieurs centaines de pieds des autoroutes et d'autres voies à grande vitesse.

Les plantes présentant des dommages causés par les embruns salins sont souvent facilement identifiables, car la brume à la dérive entre généralement en contact beaucoup plus significatif avec le côté de la route des plantes. Souvent, la pulvérisation en suspension ne peut atteindre une hauteur spécifique que sur les plantes touchées, créant une ligne distincte où le feuillage endommagé se termine.

Un aliment végétal moins commun, mais souvent plus séreux, peut se produire si de l'eau de fonte chargée de sel s'infiltre dans le profil du sol. Dans ces cas, le sol très près d'une source de sel, comme un trottoir fortement traité ou une surface similaire, accumule du sodium, dit Pankau. L'impact est souvent très concentré car l'eau de fonte a tendance à avoir des voies de drainage bien définies.

«À mesure que le sodium s'accumule dans le profil du sol, il peut avoir des effets dramatiques sur les propriétés du sol au fil du temps», dit Pankau. «De l'élévation du pH à la destruction de la structure du sol qui aboutit finalement à un compactage supplémentaire du sol, ces dommages sont souvent plus séreux en raison des effets de grande ampleur sur les plantes et parce qu'il est très difficile, voire parfois impossible, de remédier.

Parfois, il peut créer des conditions de sol impropres à la croissance des racines, mais peut également nuire au biote bénéfique du sol, comme les mycorhizes. De plus, les sels des sols absorbent en fait l'eau du sol qui serait autrement disponible pour les plantes.

Étant donné que l'application de sel est souvent essentielle pour la sécurité dans l'environnement bâti, comment pouvons-nous limiter l'impact sur les plantes? Une bonne stratégie consiste simplement à modérer la consommation de sel.

«Je suis toujours très rapide pour pelleter la nouvelle neige tombée, car le déneigement est beaucoup plus facile quand elle est légère et pelucheuse, par opposition à une fois que les enfants l’ont foulée sur le trottoir», dit Pankau. «Gardez le sel pour les minuscules plaques de glace laissées après le pelletage, et lorsque vous l'appliquez, appliquez une petite quantité et attendez.»

La pré-application avec une forme liquide de dégivrant est considérablement plus efficace. De nombreux États signalent une diminution spectaculaire de l'utilisation du sel de voirie à mesure que les services routiers se tournent vers l'application et le prétraitement liquides. À l'échelle du propriétaire, de l'eau chaude et un petit pulvérisateur sous pression peuvent être utilisés pour dissoudre le sel et l'appliquer très efficacement. La direction et le taux d'application peuvent parfois aider à limiter l'exposition des plantes, s'ils sont appliqués de manière stratégique, dit Pankau.

Sachez que le sel est très corrosif pour les pièces du pulvérisateur, donc un nettoyage et un rinçage soigneux après utilisation peuvent aider à prolonger la durée de vie du pulvérisateur.

Les alternatives au sel gemme traditionnel comprennent le chlorure de calcium qui peut faire fondre la glace à des températures allant jusqu'à environ -60 ° F. À des niveaux élevés, il peut endommager les plantes, mais il est nettement moins nocif pour les sols, dit Pankau. L'acétate de calcium et de magnésium est une autre alternative biodégradable et sans danger pour les plantes et le sol.


Oui, le sel endommage vos plantes (voici comment les sauver!)

Dommages causés par le sel sur l'arbre
USDA Forest Service - Northeastern Area, USDA Forest Service, Bugwood.org

Avec les journées récemment chaudes, nous, les geeks de l'environnement, passons plus de temps à l'extérieur. Tout cela est passionnant, bien sûr, mais tout est amusant et jeux jusqu'à ce que nos arbres et nos arbustes soient blessés… ce qui est probablement arrivé si du sel gemme dégivrant a été utilisé près des paysages cet hiver.

Chez RTEC, la sécurité est notre priorité absolue. Il n'en reste pas moins que le sel gemme de dégivrage utilisé pour protéger vos proches des conditions glissantes est le même sel qui s'est dissous dans le sol, le tronc, les branches et les feuilles de vos plantes et les a endommagés.

Heureusement pour vous, nous avons quelques conseils qui peuvent aider les plantes de votre paysage à guérir et à s'épanouir ce printemps. Et comme nous avons probablement connu la dernière neige de l'année (croisez les doigts, fanatiques du printemps) et que le temps plus chaud est sur le point de rester, le moment est venu de commencer à réparer les dommages causés par le sel à vos plantes. l'hiver.

Le sel a-t-il endommagé vos plantes?

Si vous avez des conifères, vous avez peut-être déjà commencé à voir des signes de dommages dus au sel, cependant, si vous avez des arbres à feuilles caduques, il est possible que vous ne puissiez pas voir les dommages avant que la croissance ne se poursuive au printemps.

Voici les signes avant-coureurs courants selon lesquels le sel peut avoir endommagé vos plantes:

  • Dommages principalement sur le côté de l'arbre donnant sur les routes, le trottoir et l'allée
  • Brunissement ou décoloration des aiguilles à partir des pointes
  • Brûlure marginale des feuilles: Brunissement ou décoloration le long des bords des feuilles.
  • Moins de feuilles et / ou plus petites que la normale
  • Développement des fleurs et des fruits retardé / plus petit que la normale
  • Dommages aux bourgeons / mort
  • Dépérissement des brindilles
  • Un débourrement retardé
  • Diminution de la vigueur de la plante
  • Feuillage décoloré
  • Chute précoce des feuilles ou couleur d'automne prématurée

Avez-vous remarqué l'un de ces symptômes dans vos plantes? Maintenant que vous le savez, vous pouvez garder ces solutions préventives à l'esprit pour l'année prochaine.

Introduction de bio-stimulants dans le sol

Comment réparer les arbres et arbustes endommagés par le sel

Lorsque le sel endommage les plantes, cela peut souvent être un choc de penser que le sel gemme endommage les paysages ne traverse généralement pas l’esprit des gens.

Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez prendre certaines mesures pour aider vos plantes à se remettre des dommages causés par le sel.

Rincer la plante: Rincez le tronc de votre arbre et les branches de vos arbustes avec de l’eau. Cela enlèvera tout sel de route / fonte de glace sur eux. Si vous avez des conifères, n’oubliez pas de rincer leurs feuilles.

Rincer le sol: Souvent, le sel de voirie sera absorbé dans le sol. Pour empêcher vos plantes d'absorber les produits chimiques du sel de voirie tout au printemps et en été, vous devez rincer leur sol. Arrosez soigneusement vos arbres et arbustes pour y parvenir. S'il y a du sel de voirie visible, vous pouvez le ramasser, le ramasser et le jeter à la poubelle avant de commencer à rincer le sol.

Taillez légèrement: Retirez les brindilles et les aiguilles mortes des arbres endommagés par le sel pour les aider à commencer le printemps en meilleure santé et plus heureux.

L'une des meilleures façons d'aider les arbres et arbustes endommagés par le sel est de les fertiliser avec des biostimulants. Ils sont comme des multivitamines, mais pour les plantes - en plus, ils sont entièrement naturels et respectueux de l’environnement!

Mieux encore, vous pouvez guider vos plantes vers une santé optimale en vous inscrivant à notre programme de protection de la canopée. Le programme comprend non seulement des traitements biostimulants, mais des solutions complètes, toutes adaptées aux besoins de votre paysage.

En faisant équipe avec votre arboriste certifié, vous ne pourrez pas seulement lutter contre les dommages que le sel a causés à vos plantes, vous pourrez aider vos plantes à atteindre leur santé optimale.


Voir la vidéo: Les astuces de Catherine: le désherbant naturel, bio et écolo