Billbergia - Bromeliaceae - Comment entretenir et cultiver les plantes Billbergia

Billbergia - Bromeliaceae - Comment entretenir et cultiver les plantes Billbergia

COMMENT CULTIVER ET ENTRETENIR NOS PLANTES

BILLBERGIE

le Billbergia ce sont de belles broméliacées, très appréciées et répandues dans les appartements, grâce à la facilité de culture et à leurs fleurs généreuses.

CLASSIFICATION BOTANIQUE

Reino

:

Plantae

Clado

: Angiospermes

Clado

: Monocotylédones

Clado

: Commélinoïdes

Commande

:

Poales

Famille

:

Bromeliaceae

Gentil

:

Billbergia

Espèce

: voir le paragraphe "Principales espèces"

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

Le genreBillbergia appartient à la grande famille desBromeliaceaeet comprend de nombreuses espèces, en particulier des épiphytes, mais des espèces terrestres sont également présentes.

Ce sont des plantes originaires principalement du Brésil mais de nombreuses espèces se trouvent également au Mexique, en Uruguay, en Argentine, y compris en Equateur et au Pérou à partir du niveau de la mer et jusqu'à 5000 m.

Billbergia il se caractérise par des feuilles vertes intenses de forme allongée et étroite, pourvues de nombreuses très petites épines disposées le long des marges. Les feuilles sont disposées pour former la rosace centrale classique ou puits où l'eau de pluie est collectée dans la nature et utilisée par la plante comme réserve d'eau.

Les fleurs sont portées par de longues tiges rigides ou repliées, protégées par des bractées de différentes couleurs selon les espèces et les variétés, rassemblées en grappes pour la plupart pendantes. Même s'ils n'ont pas une longue durée, ils sont splendides.

ESPÈCES PRINCIPALES

Il y a environ 50 espèces dans le genreBillbergia parmi lesquels on se souvient:

BILLBERGIA NUTANS

Billbergia nutans c'est une plante à feuilles persistantes originaire de plusieurs pays d'Amérique du Sud (Brésil, Uruguay et Argentine) qui n'atteint pas de grandes dimensions, n'excédant pas 50 cm de hauteur.

Il a les feuilles typiques du genre, d'environ 50 cm de long, étroites, avec des marges épineuses et pour un long tronçon dressé, avec les pointes qui s'étendent vers l'extérieur formant la "rosette centrale de feuilles" classique typique des broméliacées.

Les fleurs en forme de cloche sont rassemblées en grappes et émergent de bractées roses, caractérisées, les internes par des pétales verts bordés de bleu tandis que les autres, par des pétales de couleur rougeâtre ou diversement striés de vert et de bleu.

BILLBERGIA PYRAMIDALIS

Billbergia pyramidalis c'est une espèce plus petite que la précédente en fait elle ne dépasse pas 40 cm de hauteur. Il se caractérise par des feuilles d'environ 30 cm de long et 2 cm de large, disposées pour former la rosace centrale classique.

Il forme une fleur particulièrement belle car elle est caractérisée par une tige blanche qui se termine par deux bractées rouge vif d'où émergent les fleurs de couleur carmin aux bords violets.

BILLBERGIA SAUNDERSII

Billbergia saundersii C'est une plante caractérisée par des feuilles vert vif, étroites et pointues, aux marges rougeâtres et à rayures transversales de couleur plus claire striées de rouge et de jaune. Il forme des fleurs rassemblées en grappes de couleur jaune dans leur partie basale, violacées à partir du centre et jusqu'aux pointes qui se courbent vers l'extérieur.

BILLBERGIA ZEBRINA

Billbergia zebrina c'est parmi les différentes espèces celle qui atteint la plus grande taille. Les fleurs sont portées par une rosette atteignant 90 cm de long avec des feuilles rouge vif ou vert foncé avec des stries transversales argentées. Les feuilles sont couvertes d'écailles blanches aux marges épineuses. Les fleurs sont orange avec des pétales internes bordés de vert.

TECHNIQUE CULTURELLE

Billbergia ce n'est pas une espèce particulièrement difficile à cultiver.

Il préfère les endroits lumineux, même en plein soleil mais pas aux heures les plus chaudes de la journée et avec des températures comprises entre 10 ° C et 30 ° C. Les températures les plus élevées sont importantes pendant la période printemps-été (21-30 ° C).

L'idéal serait des températures nocturnes autour de 10-18 ° C et des températures diurnes de 21-30 ° C avec une différence de température entre le jour et la nuit de 10-15 ° C qui favorise une croissance et une floraison luxuriantes.

Parmi les différentes espèces, le Billbergia nutans c'est celui qui a des exigences de température plus basses que les autres, donc dans les régions au climat doux, il peut être cultivé avec succès à l'extérieur, à condition qu'il soit dans une position à l'abri de la lumière directe du soleil pendant les heures de plus grand ensoleillement.

Ce sont des plantes qui aiment la lumière (de 3000 à 5000 lux) dont elles ont besoin pour donner une belle floraison mais attention au soleil direct qui peut brûler les feuilles et faire mourir la plante.

Ils aiment l'air, il est donc important que, s'ils sont élevés dans un appartement, une excellente ventilation soit garantie, évitant les courants d'air froid qui ne sont pas les bienvenus.

Ce sont des plantes qui peuvent être cultivées en pots ou sur écorce ou liège, comme des épiphytes typiques.

L'ARROSAGE

Billbergia il aime les milieux humides et doit être arrosé dès que le sol de surface sèche, sans le dépasser, car il ne tolère en aucune façon les sols asphyxiés et humides.

Il serait conseillé d'utiliser de l'eau non calcaire, de préférence légèrement acide.

Il aime les environnements humides donc il est nécessaire de pulvériser les feuilles régulièrement, surtout pendant l'été et de garder le pot au-dessus d'une soucoupe remplie d'eau, en s'assurant que le fond n'est pas en contact avec l'eau. Cet agencement maintiendra un microclimat humide autour de l'usine en raison d'une évaporation constante.

Veillez à ne pas laisser de l'eau stagnante dans la soucoupe qui peut provoquer la pourriture des racines.

Dans la rosette de feuilles, si possible, il doit toujours y avoir de l'eau, éventuellement non calcaire, qui doit être entièrement renouvelée une fois par semaine.

TYPE DE SOL - REPOT

Le type de sol à utiliser pour rempoter leBillbergia il est léger, non calcaire, tendrement acide, composé d'un mélange de tourbe, de copeaux d'écorce, de perlite ou de vermiculite, le tout à parts égales.

Le vase n'a pas besoin d'être grand mais seulement un peu plus grand que le précédent.

Nous recommandons l'utilisation de pots en terre cuite qui, par rapport aux pots en plastique, laissent respirer le sol et corrigent ainsi les éventuelles erreurs d'arrosage.

FERTILISATION

Pour fertiliser le Billbergia on utilise un engrais liquide qui sera dilué dans l'eau d'arrosage, tous les 30 jours à partir du printemps et tout au long de l'été, en divisant par deux les doses par rapport à ce qui est indiqué dans l'emballage.

Il est conseillé d'utiliser un engrais qui en plus d'avoir des macro-éléments tels que l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) a également des micro-éléments tels que le fer (Fe), le manganèse (Mn), le cuivre (Cu), le zinc (Zn), bore (B), polybdène (Mo), tous importants pour une bonne croissance des plantes.

FLORAISON

Il ne faut pas s'alarmer si, possédant cette splendide plante pendant une courte période, on se rend compte qu'après nous avoir donné une splendide floraison, leBillbergia meurt. Ceci est normal car entre-temps, de nombreux drageons auront poussé à la base de la plante qui remplacera la plante mère.

TAILLE

L'usine de Billbergia il ne peut pas être taillé; seules les feuilles qui s'assèchent progressivement sont éliminées pour éviter qu'elles ne deviennent vecteurs de maladies parasitaires.

Assurez-vous que l'outil que vous utilisez pour la coupe est propre et désinfecté (de préférence avec une flamme) pour éviter d'infecter les tissus végétaux.

MULTIPLICATION

Billbergia il se multiplie soit par drageons, soit par graines. La multiplication des graines n'est généralement pas recommandée car c'est un processus long et prend de nombreuses années pour que la plante fleurisse.

MULTIPLICATION POUR LES POLLONS

Les nombreux drageons qui se forment à la base de la plante peuvent être pris. Cette opération doit être effectuée à la fin du printemps en prélevant les pousses qui ont atteint une longueur d'environ la moitié ou un tiers de la plante mère, avec toutes leurs racines. Chaque meunier doit donc être placé dans un seul pot dans un terreau de compost comme indiqué dans le paragraphe «Rempotage» et la jeune plante est traitée comme si elle était adulte. Ces drageons fleurissent en 1 à 3 ans.

MULTIPLICATION PAR SEMENCES

La multiplication par graines peut se faire en prenant les graines fraîches (car les anciennes ont une faible germinabilité) dès leur formation, en les plantant dans une compote pour graines. Une fine couche de sable fin est alors étalée qui reste constamment humide. Il est préférable d'utiliser un nébuliseur pour l'arrosage car il permet de mieux doser et répartir l'eau.

Le bac à graines doit être recouvert d'une feuille de plastique transparent ou d'une plaque de verre pour assurer une température constante et empêcher le sol de se dessécher trop rapidement.

Le plateau est conservé à l'ombre, à une température d'environ 24-26 ° C et constamment humide jusqu'au moment de la germination. À ce stade, la feuille de plastique est retirée et la quantité de lumière (jamais directe au soleil) est augmentée au fur et à mesure que les plantes poussent, et une bonne ventilation est assurée.

Lorsque les jeunes plants sont assez gros pour être manipulés, ils doivent être transplantés, en prenant grand soin de ne pas endommager les racines (par exemple, utilisez une fourchette pour retirer le plant du sol), dans un sol comme indiqué pour les plantes adultes et sont traité comme tel.

PARASITES ET MALADIES

Les feuilles meurent sans raison apparente

La cause principale de ce symptôme à Billbergia peut être un environnement trop froid ou un arrosage excessif.
Remèdes: analysez comment vous avez cultivé la plante jusqu'à ce moment selon les indications données dans cette fiche et ajustez en conséquence.

Les feuilles sont brûlées

Ce symptôme est dû à une exposition directe au soleil.
Remèdes: retirez la plante du soleil direct et placez-la dans une position lumineuse mais loin de la lumière directe du soleil.

Taches brunes sur les feuilles

Des taches brunes sur les feuilles, en particulier sur le dessous, pourraient signifier que vous êtes en présence de cochenilles, d'écailles brunes ou de squames farineuses. Pour être sûr, il est recommandé d'utiliser une loupe et de les observer. Comparez-les avec les photos présentées, ce sont des caractéristiques, vous ne pouvez pas vous tromper. De plus, si vous essayez de les retirer avec un ongle, ils se détachent facilement.

Remèdes: retirez-les avec un coton-tige imbibé d'alcool ou si la plante est grande et en pot, vous pouvez la laver avec de l'eau et du savon neutre en frottant très doucement avec une éponge pour éliminer les parasites, après quoi la plante doit être très bien rincée pour éliminer tout le savon. Pour les grandes plantes plantées à l'extérieur, vous pouvez utiliser des pesticides spécifiques disponibles chez un bon pépiniériste.

Feuilles qui commencent à jaunir et semblent tachetées de jaune et de brun

Si les feuilles commencent à jaunir et après ces événements se froissent, prennent un aspect presque poussiéreux et tombent, vous êtes presque certainement en présence d'une infestation due au tétranyque rouge, un acarien très ennuyeux et nocif. En observant attentivement, vous remarquerez également de fines toiles d'araignées, en particulier sur la face inférieure des feuilles.

Remèdes: augmenter la fréquence des nébulisations de la canopée car un environnement humide suffit généralement pour les éliminer.Vous pouvez également essayer de nettoyer les feuilles pour éliminer mécaniquement le parasite à l'aide d'une boule de coton humide et savonneuse. Après quoi la plante doit être très bien rincée pour enlever le savon.Seulement en cas d'infestations particulièrement graves, il est conseillé d'utiliser un acaricide spécifique et en faisant attention de ne pas laisser le pesticide pénétrer dans la rosette de feuilles.

CURIOSITÉ'

Le nom commun par lequel cette espèce est appelée est larme d'ange.

Le genre Billbergia il doit son nom à Gustav Johann Billberg (1772-1844), un botaniste suédois.


Vidéo: The Garden Gurus - Creating a living Bromeliad tree