Ravageurs des arbustes de buis - Conseils pour lutter contre les insectes du buis

Ravageurs des arbustes de buis - Conseils pour lutter contre les insectes du buis

Buis (Buxus spp) sont de petits arbustes à feuilles persistantes qui sont couramment utilisés comme haies et plantes de bordure. Bien qu'ils soient assez rustiques et adaptables dans plusieurs zones climatiques, il n'est pas rare que les plantes soient affectées par des ravageurs communs des arbustes de buis. Bien que de nombreux ravageurs indésirables soient bénins, dans certains cas, le contrôle des insectes du buis est primordial pour la santé continue de la plante. L'article suivant contient des informations sur les ravageurs courants du buis et le traitement des insectes sur les buis.

Ravageurs des arbustes de buis

Les buis sont généralement des arbustes faciles d'entretien qui peuvent être cultivés en plein soleil ou à l'ombre et sont principalement utilisés pour les haies de petite à moyenne taille. Malgré leur facilité d'entretien, de nombreux insectes se développent sur les buissons de buis.

Mineuse du buis

Le ravageur le plus nuisible des buis est la mineuse du buis. C'est une petite mouche indigène en Europe, mais qui se trouve maintenant dans tous les États-Unis. Les adultes et leurs larves causent de graves dommages au feuillage du buis sous forme de cloques et de décoloration.

Les mineuses adultes mesurent environ 0,1 pouce (0,2 cm) de long et sont fragiles. Ils sont jaune orangé à rouge. En mai, les minuscules larves (0,125 pouce (0,3 cm) de long) deviennent des pupes de couleur orange et émergent sous forme de mouche. Les adultes s'accouplent, puis la femelle pond ses œufs profondément à l'intérieur du tissu foliaire. Les œufs éclosent trois semaines plus tard et les larves se développent lentement en grignotant l'intérieur de la feuille.

La lutte contre les mineuses du buis commence par la sélection initiale d'une variété plus résistante. Certains cultivars avec diverses résistances sont:

  • «Handworthiensis»
  • «Pyramidalis»
  • «Suffrutoicosa»
  • «Varder Valley»
  • Buxus microphylla var. japonica

S'il est un peu trop tard pour cela, vous pouvez réduire la population en taille avant l'émergence des adultes ou après la ponte des œufs.

Certains insecticides peuvent être utilisés, mais le contrôle est difficile, car l'application doit être chronométrée avec l'émergence des adultes. Les sprays contenant de la bifenthrine, du carbaryl, de la cyfluthrine ou du malathion peuvent tous être utilisés pour traiter ces insectes sur les buissons de buis.

Acarien du buis

Eurytetranychus buxi est un tétranyque - l'acarien du buis pour être exact. Ces parasites des arbustes de buis se nourrissent de la face inférieure des feuilles, les laissant parsemées de minuscules taches blanches ou jaunes. Les buis européens et américains sont sensibles à l'acarien du buis. Le buis japonais est un peu plus résistant. Les applications d'engrais riches en azote coïncident avec de grandes populations d'acariens du buis.

Comme avec d'autres types d'acariens, ces parasites hivernent sous forme d'oeufs sur la face inférieure des feuilles. Ils éclosent ensuite en mai avec une autre génération en route dans 2-3 semaines. Comme cela signifie plusieurs générations par an, il est impératif de traiter ces insectes sur les buis le plus tôt possible dans la saison. Les acariens sont les plus actifs au printemps et au début de l'été et à leur pire lorsque les conditions sont sèches et poussiéreuses. Une défoliation complète peut se produire si l'infestation est importante.

Pour traiter les acariens du buis, vous pouvez essayer de les laver des plantes avec un jet d'eau. De plus, l'huile horticole est efficace. Pour un traitement agressif, appliquez des produits contenant de l'abamectine, de la bifenthrine, du malathion ou de l'oxythioquinox dans les deux premières semaines de mai pour faire un bond sur la population.

Psylle de buis

Un autre insecte maraudeur commun est le psylle de buis (Cacopsylla busi). Bien qu'il s'agisse d'un ravageur moins grave que celui mentionné ci-dessus, il peut encore faire beaucoup de ravages sur vos buis. Les dommages sont purement cosmétiques avec des ventouses et la croissance des rameaux affectée. Le psylle afflige tous les buis, mais le buis américain est le plus sensible.

Comme le tétranyque, le psylle du buis hiverne sous la forme d'un petit œuf orange qui éclot au printemps lorsque les bourgeons de la plante s'ouvrent. Les nymphes commencent immédiatement à se nourrir de la plante. À ce stade, les insectes endommagent la plante, provoquant la coupe des feuilles. Les ventouses fournissent une cachette pour le psylle ainsi qu'une protection. Ils deviennent des adultes ailés au début de juin, puis s'accouplent. Les femelles pondent leurs œufs entre les écailles des bourgeons du buis pour hiverner jusqu'au printemps suivant. Il y a une population par an.

Pour lutter contre les psylles, appliquez les mêmes insecticides mentionnés ci-dessus au début de mai lorsque les jeunes ont éclos.

Insectes supplémentaires sur les buissons de buis

Les insectes susmentionnés sont les trois envahisseurs d'insectes les plus courants sur les buis, mais il existe également d'autres ravageurs nuisibles.

Les buis sont sensibles aux nématodes parasites, qui provoquent un bronzage des feuilles, un retard de croissance et un déclin général de l'arbuste. Il existe plusieurs types de ces nématodes. Le buis américain résiste aux nématodes à galles mais tolère les nématodes acrobatiques.

Une fois que vous avez des nématodes, vous les avez. Le but est de minimiser au maximum la population. Cultivez des plantes qui ne sont pas affectées par les nématodes pour réduire la population et être cohérent avec les soins - fertiliser, pailler et arroser régulièrement pour maintenir la santé globale de la plante stable.

Les infestations de cochenilles, de cochenilles et d'aleurodes sont parfois moins dommageables, mais non moins irritantes. Les écailles et les aleurodes sont tous deux des insectes suceurs qui causent diverses marques sur les feuilles du buis, mais sont par ailleurs assez bénins.

Les cochenilles dégagent du miellat, ce qui est attrayant pour les fourmis, vous êtes donc susceptible d'avoir au moins deux infestations à traiter. Les cochenilles sont difficiles à contrôler avec des insecticides. Les prédateurs et les parasites naturels peuvent aider à contrôler la population. En outre, l'application de savon insecticide, d'huile à plage étroite ou même d'un jet d'eau puissant peut réduire les populations.

Différents types de chenilles peuvent également poser des problèmes avec les arbustes de buis.


Mineuse du buis: identification, dommages et contrôle

Mineuse du buis (Monarthropalpusi flavus) est un ravageur commun et destructeur qui cause des dommages importants aux buis ici dans la région de Dayton, bien que les symptômes soient souvent confondus avec des dommages hivernaux plutôt qu'une infestation d'insectes.

Étant donné que les buis sont un arbuste très populaire, il est important de lutter contre les mineuses afin qu’elles ne se propagent pas aux plantes et propriétés voisines.

Dessous de feuilles de buis saines


Prévenir les attaques de ravageurs sur vos buis

Buis les arbustes sont vulnérables à plusieurs ravageurs qui peuvent causer des dommages importants à la plante. Ces ravageurs peuvent faire jaunir ou brunir les feuilles et permettre aux maladies de prendre le dessus. En grand nombre, ces ravageurs peuvent tuer la plante. Voici les principaux problèmes de ravageurs et quelques moyens de prévenir une attaque contre vos buis.

Nématodes

Il existe différents types de nématodes, qui se nourrissent tous de la même manière. Les nématodes sont dans le sol et vont s'enfoncer dans le système racinaire du buis. Ils se rendront chez eux et empêcheront les nutriments de pénétrer dans la racine. Certaines plantes essaieront de faire pousser de nouvelles racines par elles-mêmes et d'obtenir des nutriments de cette façon, mais les attaques de nématodes migreront probablement aussi vers ces racines. La prévention des nématodes est vraiment le seul moyen de les empêcher de nuire à votre buis. Achetez votre buis dans une pépinière réputée, car ils veillent à ce que les nématodes ne soient pas un problème. Assurez-vous également que la zone dans laquelle vous plantez ne contient pas déjà de nématodes. Il existe des kits de test et des centres que vous pouvez envoyer des échantillons de sol pour vérifier. Assurez-vous de planter votre buis dans un sol bien drainé. Si vous plantez le buis américain, votre plante est déjà résistante à quelques espèces différentes de nématodes, mais la plantation de plantes telles que les soucis et l'herbe peut aider à réduire la population de nématodes car ils sont résistants à tous les types de nématodes.

Acariens de buis

Les acariens du buis ressemblent beaucoup à une araignée. Ils sont très petits, seulement environ 1/64 de pouce. La prévention de cette petite bestiole peut se faire de manière biologique en introduisant des coccinelles dans le buis. Les coccinelles mangeront tous les petits insectes de votre plante. Vous pouvez également utiliser des insecticides, mais les insecticides tueront également tous les insectes préventifs qui se trouvent sur l'arbre. Utilisez-les en dernier recours.

Mineur de feuilles de buis

La mineuse du buis est une très petite larve de mouche qui creuse dans les feuilles du buis. Ils restent dans la feuille presque toute l'année et émergent ensuite une mouche de couleur orange. Cette petite mouche a une durée de vie d'environ trois semaines. Le seul moment où vous pouvez empêcher efficacement une attaque sur votre plante est de pulvériser un insecticide lorsque les mouches adultes ont émergé. Une fois qu'ils ont pondu leurs œufs sur les feuilles, il est trop tard pour faire quoi que ce soit contre cet insecte. Une petite population de mineuse permettra à votre buis de survivre, mais vous devrez couper les branches infectées et veiller à ce que les mouches émergent afin de pouvoir les pulvériser.

S'armer de connaissances sur les ravageurs du buis et leur prévention vous aidera à vous assurer que votre buis a une longue vie sans parasites. C'est également une bonne idée de découvrir les différentes maladies qui affectent les buis, car la plupart sont faciles à prévenir si vous en savez suffisamment à leur sujet.


Entretien des arbres en été: Identifier les insectes forestiers communs en été, partie 3

Ceci est la troisième partie d'une série sur les insectes d'arbres d'été. Cet article examine la mineuse du buis et le puceron à galle de l'épinette de Cooley.

introduction

À mesure que le printemps passe à l'été, les températures augmentent progressivement et les plantes entrent dans la phase suivante de leur développement. Cette période coïncide avec l'apparition de nombreux insectes, dont beaucoup infestent les arbres et arbustes vulnérables. Lorsque des infestations se produisent, elles peuvent nuire à la santé des plantes. Ce qui suit traite de certains des insectes qui infestent couramment les plantes en été et de leur impact sur leurs hôtes.

Mineuse du buis (Monarthropalpus flavus)

La mineuse du buis est une petite cécidomyie qui se nourrit des feuilles du buis. Il est considéré comme le ravageur le plus grave du buis. Au cours de son stade larvaire, la mineuse du buis se nourrit des parties supérieure et inférieure des feuilles de la plante, provoquant des cloques et une décoloration importantes. À mesure que les températures se refroidissent, les larves cessent de se nourrir et hivernent dans les cloques. Les adultes ressemblent à des moustiques jaunes à rouge orangé.

La mineuse du buis consomme les feuilles du buis américain, du buis à petites feuilles et du buis commun. On peut également le trouver sur le buis anglais et japonais, mais avec moins de fréquence. Les variétés anglaises à croissance plus lente présentent une plus grande résistance à l'insecte que les variétés américaines.

Symptômes d'infestation

Les larves se nourrissent entre les parties supérieure et inférieure des feuilles de buis. Cela provoque la formation de cloques sur la face inférieure des feuilles. Les cloques peuvent n'apparaître qu'à la fin de l'été. Les feuilles infestées par la mineuse du buis sont souvent rabougries, paraissent plus petites et tombent prématurément. Des taches jaunes ou brunes se forment sur les feuilles infestées. Lorsque les buis sont gravement infestés, les feuilles deviendront chargées de cloques. Une forte infestation peut entraîner une défoliation importante et la mortalité des arbres.

  • Lors de la plantation, pensez à sélectionner des cultivars résistants. Cultivars de buis anglais, tels que Buxus sempervirens «Pendula», «Suffruticosa», «Handworthiensis», «Pyramidalis», «Argenteo-varigata» et «Varder Valley» présentent une résistance accrue à l’insecte.
  • Maintenir la vigueur de la plante grâce à de saines pratiques culturales. Assurez-vous que les plantes sont suffisamment arrosées, en particulier pendant les périodes prolongées de sécheresse. Appliquez une couche de paillis organique autour des plantes sensibles pour améliorer la qualité du sol, modérer la température du sol et conserver l'humidité du sol.
  • Encouragez le développement de prédateurs naturels tels que les chrysopes vertes et les araignées. Cela limitera la densité des populations de mineuses du buis.
  • Taillez les buis avant l'émergence des adultes, ou juste après que les adultes pondent leurs œufs en mai. Cela aidera à réduire les populations de mineuses.
  • Ratissez et éliminez les feuilles mortes pour réduire le risque d'épidémies de mineuses.
  • Des applications d'insecticides peuvent être administrées pour lutter contre les populations de mineuses des feuilles. Commencer le traitement de la mi-avril au début mai, lorsque les mouches adultes peuvent être observées en vol stationnaire autour des buis. Effectuez une deuxième application au milieu de l'été.
  • Les insecticides systémiques foliaires sont efficaces lorsque des mineuses sont présentes dans les vésicules des feuilles.
  • Les applications au sol de dinotéfurane ou d'imidaclopride sont efficaces pour lutter contre les mineuses. Le dinotéfurane se diffuse plus rapidement dans le sol, ce qui permet un contrôle plus rapide.

Puceron de la galle de l'épinette de Cooley (Adelges cooleyi)

Le puceron à galle de l'épinette de Cooley est un petit insecte noir originaire d'Amérique du Nord. Au cours de la phase nymphale du cycle de vie de l’insecte, les nymphes rampent dans les bourgeons en expansion des plantes hôtes et se nourrissent des aiguilles qui s’allongent. L'alimentation persistante des nymphes favorise le développement anormal des cellules végétales dans les bourgeons. Cela provoque la formation de galles sur plusieurs épinettes, ainsi que la déformation des aiguilles et la décoloration sur le douglas. Les infestations sévères peuvent déformer les arbres et inhiber leur croissance.

Les plantes hôtes les plus courantes du puceron à galle de l'épinette de Cooley sont l'épinette bleue du Colorado et le douglas. Le ravageur infeste également l'épinette d'Engelmann, l'épinette de Sitka et l'épinette orientale.

Symptômes d'infestations

Sur les brindilles d'épinette, l'alimentation des nymphes induit la formation de galles à l'extrémité des branches. Lorsque les infestations sont sévères, la déformation des bourgeons qui en résulte peut déformer l'arbre. Les galles vont de ½ pouce à trois pouces de diamètre. La galle formée sur les épicéas est une croissance allongée en forme d'ananas. Les galles sont initialement vertes, mais deviennent brunes à la fin de l'été. Les galles peuvent persister pendant plusieurs années. Les galles ne se forment pas sur le douglas, mais l'alimentation de l'espèce sur les aiguilles peut provoquer une décoloration et une distorsion de l'aiguille, les aiguilles infestées se pliant ou se tordant. Les aiguilles infestées tombent souvent prématurément. Au fur et à mesure que les insectes se nourrissent des aiguilles, ils sécrètent une substance appelée miellat. La fumagine se développe souvent sur le miellat. Cela fait que les branches infestées prennent une apparence noircie. Sur le Douglas taxifolié, les masses cireuses peuvent être observées sur les aiguilles infestées au début du printemps. Une fois que les œufs éclosent, les nymphes se nourrissent également de cônes en développement. Des dommages importants aux cônes peuvent inhiber la production de graines.

  • Sur les petites épinettes, enlevez et éliminez les galles de couleur verte en juin ou juillet, avant l’émergence des adultes. Cela contribuera à limiter les populations de pucerons.
  • Pour gérer les femelles hivernantes, des insecticides homologués peuvent être appliqués sur l'épinette et le douglas de la mi-septembre au début d'octobre.
  • Des applications d'huile dormante peuvent être administrées pour contrôler les nymphes hivernantes. Les applications doivent être effectuées avant l'apparition d'une nouvelle croissance au début du printemps ou au début de l'automne après le premier gel.
  • Encouragez le développement de prédateurs naturels, tels que les chrysopes, les punaises assassines et les coccinelles.


Préférence du sol:

Taille et forme

Un arbuste à feuilles persistantes largement arrondi atteignant 3 à 4 pieds de haut et de large

Entretien des arbres et des plantes

Meilleur à mi-ombre, mais tolérant le plein soleil avec une humidité du sol adéquate. Les plantes à l'ombre profonde seront plus ouvertes et lâches.
Évitez les sites venteux.
Taillez au besoin, peut être cisaillée et façonnée au début du printemps. Évitez la taille de fin d'été. La nouvelle croissance ne durcira pas pour l'hiver.
Retirez la couche de neige épaisse pour éviter les dommages hivernaux

Maladies, ravageurs et problèmes

Gel hivernal craquelant lors d'une baisse soudaine de température, volutella, phytophthora, psylle du buis, mineuse des feuilles, acariens.
Toutes les parties de la plante sont toxiques.

Résistance aux maladies, aux ravageurs et aux problèmes

Résistant aux cerfs et aux lapins

Emplacement géographique et habitat d'origine

Couleur et texture de l'écorce

La nouvelle croissance est anguleuse et verte. Les tiges matures sont de couleur brun clair à brun clair.

Disposition, taille, forme et texture des feuilles ou des aiguilles

Opposé. Petites feuilles ovales à oblongues de 1/2 po à 1/12 po avec des marges lisses.
Les feuilles sont vert foncé brillant dessus et vert jaunâtre dessous. Les feuilles ont un parfum malodorant.
Le soleil d'hiver peut provoquer un bronzage.

Composition florale, forme et taille

Au début du printemps, les fleurs vert pâle à jaune à blanc crème sont peu visibles en grappes auxiliaires.

Descriptions des fruits, des cônes, des noix et des graines

Le fruit est une capsule déhiscente de 1/3 de pouce qui mûrit pour brunir.

Cultivars et leurs différences

Buis commun North Star® (Buxus sempervirens «Katerberg'): Une habitude densément en forme de globe atteignant 2 à 2 1/2 pieds de haut. nécessite peu de taille pour conserver sa forme.

Buis commun Schmidt (Buxus sempervirens 'Schmidt'): Un arbre à feuilles persistantes debout atteignant 5 à 7 pieds de haut et 4 pieds de large.

Buis commun de la vallée de Vardar (Buxus sempervirens 'Vardar Valley'): Monticule à croissance basse et à sommet plat atteignant 2 à 3 pieds de haut et 4 à 5 pieds de large. Excellent feuillage vert bleuâtre foncé.


Lorsqu'un remplacement est nécessaire

Alors que la plupart des problèmes de buis peuvent être résolus (ou évités en premier lieu), il y a des moments où des plantes de remplacement peuvent être nécessaires. En particulier, si votre buis a été planté au mauvais endroit, il risque de ne jamais prospérer et sera toujours sujet à des problèmes en raison de sa mauvaise santé.

Parmi les autres plantes assez similaires aux buis et qui pourraient être utilisées à sa place, citons le Boxleaf Euonymus, le Inkberry Holly ou le Winterberry Holly. Bien sûr, quelle plante sera idéale pour votre emplacement nécessitera une consultation avec un expert en plantes. La dernière chose que vous voulez est de rester coincé dans un autre cycle de problèmes d'usine qui pourraient être évités simplement en plantant la bonne plante au bon endroit.


Maladies végétales pouvant affecter le buis japonais

Alors que le buis japonais est une plante robuste, il peut être endommagé par diverses maladies et ravageurs des plantes, y compris psylle du buis, feuille mineure de buis, acarien du buis, nématodes et pourriture des racines phytophthora.

Brûlure du buis

Brûlure du buis est une terrible maladie fongique qui peut affecter les arbustes de buis. Il est provoqué par Calonectria pseudonaviculata. Signalé pour la première fois au milieu des années 1990 au Royaume-Uni, le mildiou du buis s'est depuis propagé en Europe, en Nouvelle-Zélande et en Amérique du Nord.

Une plante souffrant de la brûlure du buis peut être infectée dans toutes ses parties aériennes. Les premiers signes de brûlure sont des taches sombres sur les feuilles. Ceux-ci finissent par former des taches brunes.

Les feuilles infectées présenteront des taches blanches sur leur face inférieure après avoir subi une humidité élevée. Des stries noires étroites apparaîtront également sur les tiges vertes, et des masses blanches floues se développeront à partir de ces chancres de la tige pendant les périodes de forte humidité.

Les arbustes de buis japonais atteints de brûlure subiront une défoliation rapide à partir des branches inférieures et se déplaçant vers le haut avec le temps. Cela peut tuer les jeunes plantes et faire perdre aux plantes plus âgées la valeur ornementale qu'elles avaient autrefois.

La meilleure façon de lutter contre la brûlure du buis est de l'empêcher d'entrer dans le paysage. Vous voudrez acheter vos plants de buis auprès de pépinières qui participent à un accord de conformité au mildiou et sont considérées comme réputées.

Vous aurez toujours envie de éviter de tondre les buis lorsqu'ils sont mouillés. Cela peut aider à réduire la probabilité de propagation de maladies. Assurez-vous que tous vos outils de cisaillement sont propres et désinfectés.

Si vous avez des plantes infectées, assurez-vous enlever les débris des opérations d'élagage de la propriété. Ne compostez pas ce matériau. Si vous possédez une propriété qui contient de grands buis historiquement importants, n’introduisez pas de nouveaux buis dans le paysage.

Pourriture des racines

S'il est planté dans des sols compactés et mal drainés, pourriture des racines peut se développer. La pourriture des racines est causée par un champignon, dont les coupables typiques sont Phytophthora, Rhizoctonie, Pythium, ou alors Fusarium champignons. Tous ces champignons se développeront dans un sol trop humide et peuvent devenir un problème pour d'autres plantes si vous transplantez des plantes infectées.

Les plantes infestées de pourriture des racines ne pourront pas absorber la nourriture ou l’humidité du sol. Lorsqu'elles souffrent de cette maladie, les plantes peuvent ressembler à celles qui souffrent de carences en minéraux, de stress et de sécheresse.

Si vous remarquez que les feuilles sont décolorées, flétries ou rabougries, vous pourriez avoir un cas de pourriture des racines. Vous remarquerez que les pousses et le feuillage meurent et peu de temps après, la plante entière peut mourir. Si vous arrachez une plante souffrant de pourriture des racines du sol, vous remarquerez que les racines sont douces, brunes et dégagent une odeur désagréable au lieu d'être blanches et fermes.

La meilleure façon de traiter un problème de pourriture des racines est d'éviter d'en avoir un en premier lieu. Le plus important est de plantez les arbustes dans un sol bien drainé et pour ne pas trop arroser vos plantes. Le buis peut se remettre de la pourriture des racines, mais seulement si les problèmes de sol détrempé et humide sont résolus rapidement.

Tache des feuilles

Tache des feuilles est une maladie qui interrompt la photosynthèse et affaiblit donc les arbustes et les arbres. Bien que cette maladie ne nuise probablement pas sérieusement à votre plante, elle doit être prise au sérieux en cas de perte de feuilles modérée sur une période de 2 à 4 ans. Si, pendant plusieurs saisons de croissance consécutives, il y a une perte de feuilles, votre buis japonais peut devenir plus sensible aux maladies et aux ravageurs et sa croissance peut être réduite.

Si vos arbustes sont infectés par la maladie des taches foliaires, il y a un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour réduire la survenue de la maladie dans les années à venir. Ils incluent:

  • Évitez de surpeupler vos plantes, espacez-les d'au moins trois pieds l'une de l'autre
  • Taillez vos arbustes pour améliorer la circulation de l'air et augmenter la pénétration de la lumière
  • Assurez-vous que le paillis et les débris organiques sont retirés de l'écorce de la tige où ils pénètrent dans le sol
  • Ramassez et détruisez les feuilles tombées avant la première chute de neige
  • Arrosez les arbustes à la base et évitez les éclaboussures d'eau sur les feuilles
  • Réduisez le stress des arbustes grâce à des techniques d'arrosage appropriées et au paillage
  • Ne pas fertiliser à moins qu’une analyse du sol ne le recommande.

Les buis japonais sont des arbustes coriaces, mais toutes les plantes ont des maladies dont elles peuvent être la proie. Connaître à l'avance les types de maladies auxquelles les buis peuvent être confrontés peut vous garantir de prévenir les problèmes au mieux de vos capacités et de les arrêter tôt dans leur processus avant qu'ils ne deviennent trop problématiques.

Ravageurs: acariens et mineuses

Si vous recherchez un arbuste généralement résistant aux parasites, le buis japonais est un bon choix. Cependant, il y a deux ravageurs que vous devez toujours surveiller lorsque vous cultivez du buis japonais. Ce sont les acariens du buis et la mineuse du buis.

Les acariens du buis se nourrissent de la face inférieure des feuilles. Vous aurez besoin d'une loupe pour voir ces minuscules insectes suceurs de sève. Leur présence se traduit par des marques brunes ou des taches directement sur les feuilles.

Les mineuses du buis peuvent entraîner des zones surélevées, des taches brunes et des cloques sur les feuilles.

Parfois, les feuilles des jeunes plants de buis japonais semblent jaune-or au printemps. Ceci est appelé «bronzage» et est le résultat de conditions hivernales rigoureuses. Le bronzage est généralement diminué après que la plante a établi ses racines dans le paysage pendant quelques années.


Voir la vidéo: Cultiver à la verticale